26.09 2017
Image Comment est faite la répartition des dépenses publiques ?

Comment est faite la répartition des dépenses publiques ?

Répartition

Les dépenses publiques diffèrent des dépenses qui ne sont réservées qu'à l'État. Les dépenses publiques sont les frais engagés par une administration. Pendant longtemps, on a assisté à un accroissement continu des dépenses publiques. On se demande donc comment est faite la répartition des dépenses publiques ?

Qui finance les dépenses publiques ?

Les dépenses publiques sont l'ensemble des dépenses réalisées par les institutions publiques que sont l'État, les administrations des sécurités sociales, les collectivités territoriales, les administrations et organismes qui leur sont rattachés.

Les dépenses publiques sont normalement financées par des impôts, ou autres prélèvements obligatoires. C'est-à-dire qu'elles sont relatives aux recettes publiques.

La répartition de ces dépenses publiques

Il est à noter que les dépenses publiques doivent répondre à plusieurs fonctions. Il existe trois catégories de classement possible pour la répartition des dépenses publiques. Tout d'abord, les dépenses de fonctionnement, pour assurer le bon fonctionnement même des services publics. En effet, il est primordial de couvrir ces dépenses pour garantir les entretiens et la rémunération du personnel. Elles ont donc un rôle d'allocation de ressources pour financer les biens et services publics.

Ensuite, une partie est utilisée pour les dépenses d'investissement afin de pouvoir accroître le capital public. Elles visent à renouveler ce capital en vue de construire des bâtiments et infrastructures, d'acheter des matériels et des mobiliers, etc. Elles subventionnent également les entreprises.

Enfin, une autre partie des dépenses publiques est afférente aux dépenses de transfert en nature. Elles consistent à intervenir dans les prestations sociales. En effet, ce sont également les dépenses appelées dépenses d'intervention. Elles fournissent des services publics comme l'hospitalisation ou l'enseignement à titre gratuit, ou en numéraire, s'occupent des pensions de retraite et des allocations familiales.

Selon la formule souvent répétée et ambiguë de Gaston Jèze : « il y a des dépenses, il faut les couvrir ». Cela laisse supposer que les charges publiques sont le produit des décisions qui entraînent des choix et des priorités. Cyrille Vernes ajoute qu'il faut trouver un équilibre dans ses opinions et ses choix.

L'évolution des dépenses publiques

Les dépenses publiques étaient uniquement composées des charges de prestations sociales et des dépenses de fonctionnement. En période de basse conjoncture, certaines dépenses à caractère social augmentent, c'est une évolution quantitative. En effet, le développement des missions de l'État, de la création de la sécurité sociale et de mise en place de la décentralisation a entraîné une déformation de la structure des dépenses. Le progrès économique s'accompagne effectivement de l'augmentation de la part des dépenses publiques.

Certes l'insuffisance des dépenses publiques, une augmentation des dépenses n'impliquent pas nécessairement la création de nouvelles ressources. Cependant, l'augmentation des dépenses publiques va entraîner un creusement de déficit public, qui va entraîner une inflation, jusqu'à aboutir à une crise sociale. Comme solution, il faut diminuer les dépenses publiques. La tendance est plutôt à la réduction des dépenses publiques au niveau de l'État. Cyrille Vernes, un expert financier, suggère de bien analyser chaque événement afin de construire des stratégies.